Colmar, une ville qui cultive une richesse architecturale et artistique

Colmar, une ville qui cultive une richesse architecturale et artistique

Patrimoine architectural, ses expressions colorées dans des formes variées

Colmar est le chef-lieu du Haut-Rhin et se situe entre Strasbourg et Mulhouse, deux grandes villes alsaciennes.

La plus ancienne mention de Colmar dans un document remonte à 823, sous le nom de Columbarium qui signifie l’endroit destiné à élever des colombes.

La ville compte aujourd’hui environ 70 000 habitants.

Son centre-ville mesure grosso modo 1 km de long et 0,8 km de large.

Dans cette vieille ville de petite taille, on peut découvrir une grande richesse architecturale de différentes époques, du Moyen Age à l’époque contemporaine.

L’architecture multiplie ses expressions créatives dans des styles (gothique, renaissance…) et des formes, soulignés par des couleurs, à travers des supports variés comme des édifices et des maisons.

La Lauch, un sous-affluent du Rhin, fait du quartier de la Petite Venise et du Quai de la Poissonnerie, un paysage de carte postale admiré par des milliers de touristes.

Par beau temps, la lumière rend éclatantes les différentes couleurs de façades de maisons à colombage et la surface aquatique de cette rivière devient une toile où se redessine ce paysage.

Ce patrimoine témoigne la place importante que Colmar occupait et la prospérité dont elle jouissait dans l’histoire.

Colmar-Quai de la poissonnerie

Une ville de grande importance dans l’histoire

Si vous ne connaissez pas Colmar, son appellation « la Capitale des vins d’Alsace » qui a été créée en 1999 pourrait vous fait penser qu’il y a des vignobles en ville…En plus, son nom figure sur la carte de la Route des vins d’Alsace.

Non, on ne peut pas se promener dans le vignoble, mais Colmar représente la longue tradition alsacienne de vins. Sa prospérité au Moyen Age et à la période de Renaissance était soutenue par le commerce des vins. Le transport fluvial par le Rhin permettait à Colmar d’expédier les marchandises en Allemagne, en Suisse et en Europe du Nord.

La ville contribue toujours à la réputation des vins d’Alsace et organise chaque année, depuis plus de 70 ans la foire aux vins (l’édition 2020 a été annulée en raison de la Covid-19).

Dans l’histoire, l’importance de Colmar dans la région est attestée dans différents cadres.

Sur le plan politique, la ville faisait partie de la Décapole, ligue militaire et financière des dix villes libres du Saint Empire romain germanique, à partir de 1354 jusqu’à l’intégration à la France de Louis XIV au XVIIème siècle. Cette situation a renforcé sa puissance politique dans la région.

Colmar a renforcé son rôle dans le domaine institutionnel aussi. Le Royaume de France a transféré le Conseil souverain d’Alsace à Colmar d’une autre ville alsacienne. Ce conseil était une juridiction supérieure de l’époque. Il est l’origine de la Cour d’appel de Colmar d’aujourd’hui.

Sa force économique s’est traduite dans sa somptuosité architecturale.

Rencontres avec l’art dans les musées et dans les rues

Colmar a plusieurs musées dont le plus visité est le musée Unterlinden qui abrite entre autres des œuvres remarquables comme le retable d’Issenheim, réalisé du XVème au XVIème siècle..

Ce musée est géré par la société Schongauer dont le nom provient de Martin Schongauer (vers 1450-1491), peintre-graveur colmarien. Le musée abrite de nombreuses œuvres de cet artiste. Un de ses chefs d’œuvre, « la Vierge au buisson de roses » est exposée dans l’église des Dominicains.

Elle est la ville natale d’Auguste Bartholdi, auteur de la statue de la Liberté (La Liberté éclairant le monde). Sa maison natale est aujourd’hui son musée, mais il y a un autre moyen de voir ses œuvres.

Colmar-Statue de la liberté

Si vous venez du nord sur la route départementale, une statue de Liberté de 12 m de haut vous accueille à un des ronds-points, près de l’aérodrome.

Dans la vielle ville, nous pouvons admirer, en vous promenant, plusieurs statues réalisées par ce sculpteur éminent.  

La ville a un autre artiste colmarien dont ses illustrations sont omniprésentes en Alsace : Jean-Jacques Waltz, dit Hansi (1873-1951), illustrateur, aquarelliste et caricaturiste. En ville, Il a son musée en ville, mais aussi, plusieurs enseignes installées sur des façades de bâtiments donnant sur la rue sont ornées par ses œuvres.

Tout ça ne sont que quelques exemples que l’on peut voir à Colmar. Continuons notre promenade !

Colmar-Enseigne-Hansi-aux-deux-freres

Sources :

Colmar-capitale-vins-alsace

Histoire et architecture de la Cour d’appel de Colmar

GRASSER Jean-Paul, « Une histoire de l’Alsace », Collection Alsatiques Gisserot, Editions Jean-Paul Gisserot

VOGLER Bernard, « Histoire de l’Alsace », Editions Ouest-France

« Colmar», I.D. L’Édition

Newsletter

Veuillez activer le javascript pour envoyer ce formulaire

À propos

ABOUT

Contact

CONTACT

ALSACE PROMENADE © All Rights Reserved

Alsace WEBSITE - Création de site internet agile et élégant