Kougelhopf, plaisir de partager et convivialité alsacienne

Kougelhopf, plaisir de partager et convivialité alsacienne

Qu’est-ce qu’un Kougelhopf ?

Le kougelhopf est un gâteau à pâte briochée. Le kougelhopf sucré est agrémenté de raisins secs macérés dans du kirsch (eau-de-vie de cerise). Il est décoré avec des amandes. Traditionnellement, les Alsaciens en mangeaient le dimanche au petit déjeuner en famille et lors des événements festifs. Aujourd’hui, on peut le trouver quand on veut en pâtisserie et en boulangerie. Le kougelhopf enchante toujours les invités des fêtes et des réceptions.

On peut le conserver 2 à 3 jours. S’il rassit, on réchauffe les tranches au grille-pain ou au four, on peut les tremper dans un café, ou bien en faire du pain perdu…chacun a son astuce.

Le kougelhopf salé est normalement fait avec des lardons et des noix. Il est servi lors de l’apéritif, d’une fête ou d’une réception.

Dans le livre intitulé « ‘s Elsàssbüech, Le livre de l’Alsace » de Léon Daul (Editions du Donons), l’auteur indique que l’origine du nom serait le « Kugel » qui signifie le chapeau et la boule. Pour la terminaison Hopf, il serait de hüpfen, lüpfen qui signifie lever (la pâte).

Il est vrai qu’un kougelhopf a une forme de chapeau !

Histoire de kougelhopf

Il existe plusieurs légendes sur l’origine du kougelhopf, mais elles ont quelques points communs. Alors comment ce gâteau est-il apparu en Alsace ?

Il était une fois un potier nommé « Kugel » habitait à Ribeauvillé (Haut-Rhin). Un soir, trois étrangers frappèrent à sa porte pour lui demander de les héberger une nuit. Il l’accepta et leur servit un bon repas. Le lendemain matin, pour remercier son hospitalité, ces trois étrangers lui offrit un gâteau et son moule qu’ils avaient confectionné pendant la nuit. Ce fut un gâteau magnifique aussi bien le goût que la forme avec ses cannelures. Après le départ de ces trois étrangers mystérieux, le potier comprit qu’ils n’étaient autre que les Rois Mages.

C’est ainsi que le potier a reçu le premier kougelhopf et son moule.

Dans une autre légende, Monsieur Kugel était un pâtissier.

Le kougelhopf peut être saupoudré de sucre glace. Une variante de légende précise que les Rois Mages l’ont fait pour qu’il ressemble au sommet du Hohneck (nom d’un somment du massif des Vosges) avec ses cannelures enneigées qu’ils ont aperçu avant d’arriver chez le potier.

Certaines légendes expliquent que la forme de kougelhopf trouve son origine la forme de turbans des Rois Mages.

Pour les autres, ce serait Marie-Antoinette qui aurait fait connaître en France le kougelhopf, déjà populaire dans son pays natal, en Autriche.

C’est à Strasbourg qu’elle a passé sa première nuit en France, alors si on trouve le menu de la réception organisée pour elle, peut-être…

Le kougelhopf a inspiré un autre personnage historique pour la naissance d’une pâtisserie.

Stanislas Leszczynski, roi de Pologne puis le duc de Lorraine et de Bar est connu comme inventeur du baba au rhum. En trouvant le kougelhopf trop sec, il a eu l’idée de l’arroser du vin puis du rhum. Comme il vivait en Alsace en exile avant de s’installer en Lorraine, on peut donc imaginer que le kougelhopf était déjà connu en Alsace et en Lorraine à son époque.

Par ailleurs, il paraît que les premiers moules à kougelhopf qu’on trouve datent du XVIIIème siècle.

On peut en déduire que le kougelhopf était introduit en Alsace au plus tard à cette période.

Plusieurs orthographes et subtilité de différences de moule à kougelhopf

Kugelhopf, Kouglof, Kugelhof, Köjlopf, Gugelhupf…Il existe plusieurs orthographes. Dans ce site, j’utilise celle qui est employée dans le site de la Maison du pain d’Alsace de Sélestat.

Les moules à kougelhopf qu’on trouve sont généralement en poterie de Soufflenheim, uni ou décoré. Il paraît qu’ils étaient en cuivre autrefois.

Sa forme est proche d’un tronc de cône avec une base plus large. La partie supérieure est arrondie, l’ensemble ressemble alors à un chapeau avec un rebord.

Les moules sont très variés au niveau des détails. Surtout quand on regarde des moules anciens, on remarque des différences de largeur et d’inclinaison des cannelures selon les moules.

Le décor en peinture de moules artisanaux est réalisé par chaque artisan potier.

kouglof-moules

Quelle que soit sa taille, un kougelhopf apporte du plaisir dans la convivialité

Un kougelhopf traditionnel est un grand gâteau pour lequel 500 g de farine est généralement utilisé.

La préparation d’un kougelhopf, soit fait maison, soit acheté, c’est une joie de l’hospitalité.

Servir un kougelhopf, c’est d’abord le plaisir de le partager, ensuite c’est le plaisir du palais.

Aujourd’hui on trouve de mini kougelhopfs pour la consommation individuelle et ses moules. Il n’y a plus de plaisir de partager ? Si, la petite taille ne diminue pas le bonheur de partager la tradition.

Il y a toujours une convivialité alsacienne dans un kougelhopf !


Sources :

Alsace Lait - Le Kougelhopf, une tradition alsacienne

Maison du Pain de Sélestat - Le kougelhopf, connaissez-vous son histoire?

Kouglof - L'histoire du kougelhof

L'Est républicain - Savez-vous quelle célèbre pâtisserie doit-on à Stanislas ?

Newsletter

Veuillez activer le javascript pour envoyer ce formulaire

À propos

ABOUT

Contact

CONTACT