Obernai, cité fortifiée au pied du Mont Sainte-Odile

Obernai, cité fortifiée au pied du Mont Sainte-Odile

Concentré d’Alsace aux paysages incomparables

Obernai est une ville d’un peu plus de 11 000 habitants et située à 25 km de Strasbourg.

Le nom d’Obernai tire son origine de la rivière l’Ehn qui traverse la ville. D’abord en 778 « Ehenheim » (qui signifie « maison à l’Ehn »), puis ce nom est devenu « Oberehnheim » (maison à l’Ehn en haut) afin de différencier avec « Niederehnheim » (maison à l’Ehn en bas) (actuelle ville de Niedernai).

Située sur la Route des vins et labelisée « Plus beaux détours de France », Obernai est souvent qualifiée de concentré d’Alsace. Des maisons à colombages, des fenêtres fleuries, des cigognes, des ruelles…

Obernai Plus beaux détours de France

Pourtant, le charme de cette ville ne s’arrête pas là.

Ses remparts et son beffroi lui donnent un caractère unique et attisent la curiosité des visiteurs à découvrir en parcourant les ruelles une grande diversité d’architecture et de décor. 

Entrée d'Obernai

Quoique de petite en taille, elle est la deuxième destination touristique du département du Bas-Rhin après Strasbourg.

Malgré la haute fréquentation touristique, la ville demeure un vrai espace de vie pour les habitants et pour les locaux.

Les plaisirs des yeux ne trouvent pas uniquement au centre-ville. La ville est dotée de multiples points de vue, aussi bien dans le centre historique que hors les murs.

On voit les Vosges et le Mont Sainte-Odile depuis la ville. On peut monter sur la colline du Schenkenberg qui offre un panorama sur la ville, le bâtiment bicolor de l’entreprise brassicole Kronenbourg, la silhouette de cathédrale de Strasbourg et la forêt noire

Panorama sur la ville d'Obernai

Lien d’Obernai avec sainte Odile depuis la période mérovingienne

La tradition dit que sainte Odile, patronne d’Alsace, serait née à Obernai vers 660 dans la villa de son père, Adalric (ou Étichon), duc d’Alsace. La ville est ainsi appelée berceau légendaire de la Sainte et il existe un bâtiment dont un mur est doté d’une plaque gravée du mot « Maison natale de sainte Odile ».

Toutefois, on sait que ce bâtiment a été construit au XVème siècle, puis a été modifié. La plaque en question indique donc le lieu supposé par la tradition comme celui de naissance de sainte Odile. Elle y a été installée entre XVIIIème et XIXème siècle.

Une autre hypothèse qui semble être plus privilégiée aujourd’hui, c’est sa naissance au château de son père situé au Mont Sainte-Odile (ancien nom : Hohenbourg), donc celui que la Sainte a transformé en couvent.

Quoi qu’il en soit, on peut imaginer aisément qu’Obernai était une localité importante dans l’Alsace dès cette période mérovingienne.

L’histoire a voulu nouer un lien entre la Sainte et la ville. Cette dernière était sous tutelle des abbayes de Mont Sainte-Odile et de Niedermunster (les deux ont été fondées par sainte Odile), avant qu’elle s’en soit affranchie en accédant au statut de ville impériale au cours du Moyen Age.

Tympan Vie de sainte Odile

La fontaine de Sainte-Odile (1904), un tympan et la chapelle Sainte-Odile de l’Eglise Saints-Pierre-et-Paul (église : XIXème siècle, fresque de la chapelle : XXème siècle) et la peinture de l’enseigne de la pharmacie de sainte Odile (XXème siècle) témoignent cette tradition considérant Obernai comme ville natale de la sainte.

Flâner dans l’histoire

Un tour de remparts (en partie disparus) d’environ 1,4 km nous invite à découvrir l’importance de la défense pour une ville, du Moyen Age à l’attachement au Royaume de France.

La construction des remparts était souvent un des privilèges accordés aux villes alsaciennes médiévales. Une particularité d’Obernai c’est l’existence de trois systèmes de fortification. Le centre-ville est entouré par le double rempart, l’Eglise Saints-Pierre-et-Paul était protégé par un autre rempart et le faubourg par le sien.

Double rempart d'Obernai

Le centre-ville est accueillant avec la Place du marché où se trouve la fontaine de Sainte-Odile. C’est une place très ancienne, car le marché hebdomadaire s’y tient depuis 1301. L’hôtel de ville, le beffroi, la halle aux blés, des maisons à colombage nous offrent une vue de 180° riche en couleurs et formes autour de cette place.

Place du marché d'Obernai
La Halle aux Blés à Obernai

Quelques maisons datent du XIIIème siècle dont la plus célèbre est appelée la Maison romane. On y voit des fenêtres à colonnettes surmontées de chapiteaux sculptés.

Maison romane à Obernai

Obernai était membre de la Décapole (ligue militaire et financière des dix villes libres du Saint Empire romain germanique, de 1354 au XVIIème siècle). Son dynamisme à cette période s’est traduit dans un art remarquable de construction.

Comme beaucoup de villes alsaciennes, Obernai a connu une grande prospérité au XVIème siècle. C’est pourquoi de nombreux édifices et maisons ont été construits, modifiés ou ornés dans le style Renaissance. Le puits aux Six Seaux, un des monuments emblématiques de la ville illustre l’engouement des bourgeois pour cette tendance.

Puits aux Six Seaux

Des consoles (éléments saillants en architecture) et des clés d’arc d’encadrement en pierre de portes sculptés nous apparaissent comme des cartes postales envoyées du passé aux générations futures. Des dates, des initiales, des emblèmes de métiers, des mascarons, des figures d’ange…bien qu’ils aient été faits pour les habitants de l’époque, ces œuvres se présentent aujourd’hui comme un jeu de lecture des sens ou de devinette.

Consoles sculptés de l'hôtel de ville d'Obernai

Des traces des corporations et l’histoire de la synagogue nous permettent de percevoir des spécificités socioculturelles de différentes époques de cette ville.

A Obernai, les toits sont aussi intéressants parce que des girouettes et des cœurs ornent plusieurs d’entre eux.

Girouette à Obernai

En sortant du centre-ville et des remparts, on peut continuer la promenade vers le faubourg et les ruines de l’Eglise Saint-Jean-Baptiste, un ancien château (Château de Hell), des caves de vignerons…

Ruines de l’Eglise Saint-Jean-Baptiste

Quand on lève les yeux vers la colline, la grande croix blanche érigée sur le Mont National nous interpelle. C’est le Mémorial National des Malgré-Nous (Les Alsaciens et Mosellans incorporés de force dans l’armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale).

A proximité du Château de Hell, une plaque nous rappelle la souffrance des centaines déportés qui étaient obligés de travailler sous des conditions extrêmement difficiles. Il y avait un camp annexe.

Mont National

Prendre l’air dans la tendresse de la nature et profiter des animations

Après la flânerie retraçant l’histoire, des paysages naturels nous ouvrent différentes portes :

le parc municipal : le séquoia géant, planté dans les années 1850, est impressionnant,

le sentier viticole du Schenkenberg,

le parcours de santé de 4,4 km, c’est un circuit arboré le long de l’Ehn. Il est possible d’utiliser différents obstacles pour un exercice sportif.

Séquoia géant à Obernai

Outre ces divers lieux de promenade qui s’adaptent à l’intérêt de chacun, Obernai nous offre de nombreuses animations tout au long de l’année. Une ville historique, oui, en plus avec son charme d’aujourd’hui constamment actualisé.

Accès à Obernai

En train : environ 30 minutes de Strasbourg

Gare d'Oberenai et un bus d'Obernai

Sources :

MULLER Christine, « Histoire et patrimoine », ID L’Edition

Tourisme-Obernai

Tourisme-Obernai-Histoire

Les sequoias géants en Alsace

Obernai-Parcours de santé

Newsletter

Newsletter

Veuillez activer le javascript pour envoyer ce formulaire

À propos

ABOUT

Contact

CONTACT

ALSACE PROMENADE © All Rights Reserved

Alsace WEBSITE - Création de site internet agile et élégant